à qui tu parles ?

Je parle dans ma tête, je rêvasse, et je ne sais pas à qui je m’adresse. C’est quelqu’un de familier, et qui ne fait pas trop attention si je lui parle en français ou en allemand.

Ca m’arrive encore de parler en allemand dans ma tête, mais je ne sais vraiment plus à qui. Sans doute au vide laissé. Par qui ou quoi, on ne saura pas.

des fois je sais à qui je parle, mais je sais que la personne n’est pas là pour écouter. Depuis quelques mois pourtant j’ai réalisé que ce n’est pas à lui que s’adressent ces pensées sans suite.

C’est doux et ça n’est pas amer, juste décousu. Et c’est bien que cela ne soit adressé à personne. Car cela n’intéresserait personne non plus.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *