Même moi je n’y crois pas

Elle dit qu’elle est d’accord et que d’accord elle va faire ce qu’on lui demande. Elle sait que c’est une erreur, ses tripes le lui crient tellement fort qu’elle se demande comment les gens ne se retournent pas dans la rue. Elle hurle intérieurement, et ce qui sort de sa bouche n’est que faible protestation au regard de ce qui l’agite, en vrai.

Et puis un jour, elle décide que ça n’est même pas la peine de protester et que ce n’est pas pour autant que sa vie sera changée.

Elle allume la bouilloire, envoie un mail à son plus vieil ami, téléphone à une copine.

Ruses parfaitement efficaces au demeurant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *