Bon vent

Tu n’as pas à présenter d’excuses pour ce que tu promets de faire mais ne fais pas. Tu n’as pas à te justifier, pas à inventer de prétexte.

Tu te mets des contraintes toi-même, puis tu souffres de ne pas arriver à les respecter. Pas arriver à écrire, pas arriver à cuisiner, pas arriver à garder le contact avec ceux que tu aimes.

Mais personne ne te l’a demandé. C’est toi qui décide de sortir (ou pas ) de ta zone de confort et ce que j’en pense, ce que ça devrait me faire ressentir, il faut t’en foutre.

Parce que moi, je m’en fous de savoir si ce que tu fais, ou pas, est conforme à ce que tu attends de toi-même.

Moi je suis là, et j’attends.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *